Rosy | VF | HD :

Lien de telechargement :

Telecharger Updownload HD 720p (VF)

Rosy

Rosy
Réalisateur(s) : Marine Barnérias
Acteur(s) :
Catégorie(s) : Documentaire
Version : HD - VF

Rosy synopsis :

En 2015, Marine Barnérias a reçu un diagnostic de sclérose en plaques à l’âge de 21 ans. Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, l’étudiante universitaire a décidé de vivre son rêve de partir pour un long voyage dans les coins les plus reculés du monde. Pendant huit mois, elle a voyagé en solo avec son sac à dos à travers la Nouvelle-Zélande, le Myanmar et la Mongolie. Pendant la première partie de son voyage, la jeune Française a appelé son MS « Rosy ». Pour elle, c’était une façon de donner un joli nom à quelque chose de très laid.

Ce faisant, elle s’est libérée d’une partie du poids de sa maladie. Barnérias décida d’apprivoiser Rosy et de voyager avec elle jusqu’à leur prochaine aventure. L’un de ces voyages est devenu un livre, Seper Hero, qui a été publié cette année par Flammarion. Le titre fait référence à l’acronyme français de SEP.

1 commentaire pour le film “Rosy” :

  1. À seulement 21 ans, la vie de cette jeune et dynamique étudiante a été bouleversée lorsque les médecins lui ont diagnostiqué une sclérose en plaques (SEP). Cette maladie auto-immune affecte le système nerveux central et produit des lésions sur le cerveau qui provoquent des perturbations motrices, sensorielles et cognitives. À long terme, ces problèmes peuvent devenir irréversibles.

    Pour l’instant, l’état de « Rosy », comme elle l’appelle, n’a pas progressé. « Le mot maladie m’agace un peu, car je le trouve laid. Je préfère dire que lorsque Rosy est entrée dans ma vie, elle m’a piqué partout et j’ai saigné plus que je ne le pensais », explique-t-elle. Cependant, Marine a décidé de se battre. « Rien n’est fatal. Et je le crois vraiment. C’est vrai qu’on peut ne pas aller mieux, mais ça peut aussi aller bien.

    Après ce diagnostic dévastateur, la jeune femme a décidé de tout lâcher et de faire un voyage exceptionnel ! Elle s’est lancée dans son projet « Seper Hero » dans le but d’apprendre à se connaître en questionnant son corps, son esprit et son âme.

    Grâce à ce projet, Marine veut « apporter une énergie positive et une confiance en la vie à chaque patient ».

    APRÈS LE DIAGNOSTIC, L’AVENTURE !

    Une fois le financement de son voyage assuré, elle se lance dans un périple en trois étapes (Nouvelle-Zélande, Myanmar et Mongolie) pour se retrouver et se recentrer face à sa maladie.

    Pour la première partie de son voyage, elle se rend en Nouvelle-Zélande, avec son climat océanique et ses paysages fabuleux, et passe du temps seule avec la nature. C’est en Nouvelle-Zélande que la jeune exploratrice décide de renommer sa maladie, car « Rosy » l’accompagne à chaque instant, à chaque étape de son voyage. Pour elle, c’était une façon d’en finir avec le mot « SEP » : « Il me paralysait de l’intérieur et m’empêchait de progresser ».

    Pour la deuxième partie de son voyage, Marine s’est rendue au Myanmar pour découvrir ce pays extrêmement mystérieux et inconnu, mais fascinant. Pour terminer son trek, elle est allée en Mongolie pour vivre avec l’une des tribus Tsaatan et traverser les steppes à cheval. Ce long voyage passé ensemble leur a permis de mieux se connaître et d’affronter la vie d’une manière différente.

    UNE AUTOBIOGRAPHIE QUI A DU SUCCÈS

    A son retour, et après la proposition d’un éditeur de Flammarion, Marine commence à écrire son livre « Seper Hero, le voyage interdit qui a donné du sens à ma vie ».

    En 2017, son livre a été nommé dans la 10e édition du prix littéraire : Prix Paroles de patients, (Prix Paroles de patients). Il récompense les auteurs dont l’œuvre porte sur la maladie elle-même, ou sur la vie d’un malade, d’un soignant, ou de ses proches. Le livre a également remporté deux autres prix :

    • « Prix Coup du Cour, festival du livre de l’Ile de Ré.
    • « Prix Coup du Cour », René Caillé livre et écrits de voyage 2018.

    « Sans cette maladie, je serais passée à côté de ma vie […] J’aimerais que les gens retiennent de mon histoire que nous sommes tous capables de faire, nous avons tous des peurs qui nous ralentissent mais nous devons croire en nos rêves et en cette petite voix, dans notre tête […].  » a déclaré la jeune femme.