Mon fils Malik | VF | HD :

Regarder Mon fils Malik streaming vf

Lien de telechargement :

Telecharger Updownload HD 720p (VF)

Mon fils Malik

Mon fils Malik
Réalisateur(s) : Thitia Marquez
Acteur(s) : Dimitri Bagot, Kamil Kanzallah, Moussa Maaskri
Catégorie(s) : Action, Drame, Thriller
Version : HD - VF

Mon fils Malik synopsis :

L’histoire de Slimane qui rentre à la maison et découvre que sa femme est morte est son fils à disparu…

Si vous avez vu le film Mon fils Malik en streaming ? Veuillez laisser votre avis ci-dessous :

1 commentaire pour le film “Mon fils Malik” :

  1. Thitia Marquez : “Ce tournage a été très chargé en adrénaline et en stress”

    La Montpelliéraine a réalisé «Mon fils Malik», écrit par Dimitri Bagot. Un thriller dramatique et d’action avec un sujet fort, la disparition des enfants. La sortie du film est idéalement prévue le 3 mars 2021.

    Ce film est votre premier long métrage. Comment l’opportunité s’est-elle présentée?

    Un ami de longue date, Dimitri Bagot, l’a écrit et m’a parlé de ce projet il y a quelques années. Nous avions commencé à solliciter des productions sans avoir de retours. Nous nous sommes alors dit que nous allions faire un pilote, de quelques minutes, pour le présenter. La production d’un long métrage coûte très cher. Nous avons demandé une subvention mais nous avons été refusés. Nous avons décidé de produire nous-mêmes «My Son Malik», avec nos propres fonds. Avec peu d’argent, nous avons réussi à faire un thriller dramatique et d’action d’une durée de 1h45.

    Comment avez-vous vécu le tournage?

    Nous avons décidé de le tourner une semaine par mois pour un total de huit semaines. C’était plus facile en termes de préparation du tournage. Nous l’avons préparé et tourné en un an, à cheval sur 2019 et 2020, principalement dans l’Oise, un peu en Bretagne, un peu près de Montargis et de Marseille.

    Ce tournage a été beaucoup d’adrénaline et de stress car on a tout fait tout seul, pour démarcher, trouver des lieux… Et pour ma part, diriger, prendre en charge l’équipe technique et artistique mais aussi la production. C’est un gros poids sur les épaules. J’avais une centaine de personnes à diriger au total, entre les acteurs, les figurants et l’équipe technique. En plus de cela, j’y joue aussi, j’ai le rôle d’un avocat.

    De quel sujet parle le film?

    Disparitions d’enfants. C’est un sujet d’actualité et tragique que j’ai trouvé intéressant à discuter. J’aime transmettre des messages dans mon travail et traiter de sujets dont on parle peu, que ce soit auparavant sur le harcèlement scolaire, l’homophobie, les agressions contre les femmes.

    «J’aime transmettre des messages dans mes créations et traiter de sujets dont on ne parle pas souvent»

    Pouvez-vous fournir le synopsis de «Mon fils Malik»?

    Un père, juste à son retour de la mosquée, rentre chez lui et découvre une patrouille de police et sa femme décédée, gisant dans son sang. Son fils a disparu. Tout au long du film, il tentera de retrouver son fils par lui-même.

    Avez-vous d’autres projets, à Montpellier peut-être?

    A Montpellier, j’aimerais bien mais pas pour le moment. J’ai un projet avec deux autres personnes, Dimitri Bagot, auteur de «My Son Malik» et Florian de Tomasi, qui est également acteur du film. Nous avons écrit notre deuxième long métrage, tous les trois ensemble. C’est le début. Nous aimerions avoir le budget pour ce film. Nous ne voulons pas encore divulguer le nom, mais c’est une comédie hilarante. Rien à voir, c’est très drôle. Nous sommes également sur une web-série d’aventures, tournée cet été, écrite par Dimitri. La saison 1 est en cours de montage, elle sortira pour le printemps-été, sur YouTube pour commencer.

    Chemin: de l’actrice au réalisateur

    Thitia Marquez est née le 24 juin 1987 à Montpellier. Elle s’installe à Paris en 2010, où elle fait ses débuts en tant qu’actrice. Passionnée de cinéma, elle commence en 2012 à écrire, réaliser et auto-produire neuf courts métrages dont «Un mal pour un bien», «La chute dans l’Occur», «Ma vie, mon histoire», «Lukas» et « Transaction”. Lorsqu’on lui demande si elle préfère agir ou diriger, Thitia répond à l’amour «Les deux sont des émotions différentes. J’adore jouer des personnages, et en tant que réalisateur, il y a beaucoup d’adrénaline et de stress, ce que j’aime aussi. Réalisez une idée, écrivez-la puis posez-la. mettre en images, pour moi, c’est comme de la magie. “