Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait | VF | HD :

Regarder Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait streaming vf

Lien de telechargement :

Telecharger Updownload HD 720p (VF)

Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait

Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait
Réalisateur(s) : Emmanuel Mouret
Acteur(s) : Camélia Jordana, Niels Schneider, Vincent Macaigne
Catégorie(s) : Drame, Romance, Top
Version : HD - VF

Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait synopsis :

En attendant que son petit ami la rejoigne pour des vacances à la campagne, Daphné, enceinte de trois mois, se lie avec son cousin Maxime, et leur intimité partagée les rapproche dans une véritable histoire d’amour.

Titre international : Love Affair(s) (2020)

3 Commentaires pour le film “Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait” :

  1. Vacances dans la campagne française. Daphné, enceinte de trois mois, se retrouve seule pour accueillir Maxime, le cousin de son petit ami François. François a dû partir précipitamment pour Paris pour couvrir un collègue malade. Pendant quatre jours, en attendant son retour, Daphné et Maxime font connaissance et partagent des histoires très intimes qui les rapprochent…

    Des histoires d’amour et des contes de hasard, un temps à vivre et un temps à aimer, battant les cœurs et pleurant les yeux: Emmanuel Mouret poursuit son exploration de tout ce qui est tendre et aimant, plongeant cœur, âme et passion dans le sujet. Les acteurs ici sont mis en valeur: Vincent Macaigne, Camélia Jordana, Niels Schneider, Émilie Dequenne, Jeanna Thiam, Guillaume Gouix.

  2. Daphné, enceinte de trois mois, est en vacances dans la campagne française avec son petit ami François. Il doit s’absenter pour travailler et elle se retrouve seule pour accueillir Maxime, le cousin de son petit ami François qu’elle n’a jamais rencontré. François a dû partir précipitamment pour Paris pour couvrir un collègue malade. Pendant quatre jours, en attendant son retour, Daphné et Maxime font connaissance et partagent des histoires très intimes qui les rapprochent…

    EMMANUEL MOURET — RÉALISATION ET SCÉNARIO

    Passionné de cinéma d’origine marseillaise, Emmanuel Mouret s’installe à Paris où il rejoint la FEMIS (direction de la réalisation). La prestigieuse école de cinéma, dont il est diplômé en 1998, lui a permis de signer une poignée de courts métrages, ainsi qu’un moyen métrage, Promène-toi donc tout nu! , son film de fin d’études qui a bénéficié d’une sortie en salles en 1999. Il joue, aux côtés de Marie Gillain, le héros de son premier long-métrage, Laissons Lucie faire (2000). Mouret devra attendre quatre ans avant de réaliser son prochain film, Vénus et Fleur , portrait de deux jeunes filles à la recherche d’une âme sœur, une comédie nonchalante présentée à Cannes dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs.
    Son film Mademoiselle de Joncquières, adapté d’une histoire de Diderot, est son premier film de costumes, joué par Édouard Baer et Cécile de France. Le film est devenu un succès public et critique. En 2020, il réalise Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait qui fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes 2020.

  3. Emmanuel Mouret livre son interprétation du ‘Unapolagetic French Art Film’

    Alerte spoiler: deux personnes hétérosexuelles de sexes opposés ne devraient jamais être laissées seules ensemble pour s’épancher. La longue mais délicieusement calibrée Love Affair (s) de l’ écrivain-réalisateur Emmanuel Mouret consiste en des conversations, des discussions et plus de discussions prononcées par des protagonistes attrayants dans des contextes français allant de la beauté enviable au spectaculaire. Cela s’inscrirait parfaitement dans une capsule temporelle sous «Unapologetic French Art Film».

    Le récit offre des détours émotionnels à gogo via un dialogue stylisé livré avec aplomb

    Les téléspectateurs pourront prétendre à des crédits universitaires dans Introduction à la philosophie après avoir écouté les fortunes romantiques imbriquées d’au moins huit personnages contemporains habilement interprétés. Une relation basée uniquement sur l’attirance sexuelle peut-elle durer? La fidélité totale à une personne est-elle intrinsèquement admirable? L’amour est-il sérieux ou pas? Les livres et les films d’autrefois nous guident-ils pour céder à la tentation ou pour résister?

    Mouret ( Mademoiselle de Joncquieres ) comprend que si nous entendons les gens se confier à d’autres pendant deux heures – lancer des flashbacks, faire des promenades dans la nature – cela aide s’il y a de jolis et beaux visages à regarder. Et il s’avère que même les personnes qui ont de bons emplois et qui vont chercher des résidences ont aussi des problèmes relationnels. Ils font juste l’expérience – et articulent – les vicissitudes du chagrin d’amour dans un environnement plus agréable.

    Le récit offre des détours émotionnels à gogo via un dialogue stylisé livré avec aplomb. Mouret a écrit ici des rôles chouettes pour les femmes; ce sont les gars qui sont le plus souvent ignorants ou déconcertés par leurs émotions et leurs envies de désir.

    Daphné (Camelia Jordana, polyvalente et radieuse), qui vit avec François (Vincent Macaigne) et est enceinte de trois mois de son enfant, accueille le cousin de son compagnon Maxime (Niels Schneider) dans une gare de la campagne. L’ingénieur en architecture François est absent pour quatre jours. Maxime, un traducteur qui aspire à être romancier, se remet d’une rupture à Paris. Alors que lui et Daphné visitent ensemble la région, il raconte comment il vivait une liaison avec la franche Victoire, une femme de carrière ambitieuse.

    Maxime travaille avec son collègue traducteur Gaspard (Guillaume Gouix). La sœur de Victoire, Sandra (une attrayante Jenna Thiam) et Maxime, avaient autrefois été chastement attirés l’un vers l’autre, mais avaient perdu le contact. Sandra hérite d’un vieil appartement colossal et elle et ses amis proches Gaspard et Maxime emménagent ensemble. Finalement, Sandra lance des livres sur l’un des gars en criant “Prends ton Tolstoï et ton Sartre et ta Racine!”

    Une monteuse de films qui aspirait secrètement à un cinéaste documentaire plus âgé, Daphné, à son tour, raconte à Maxime comment elle a rencontré François qui, selon elle, n’est «pas son genre».

    Tout le monde prétend avoir des scrupules, mais plusieurs personnages, bien que mariés et amoureux de leurs époux, tombent dans des relations charnelles ou souffrent d’amateurs inaccessibles avec divers degrés de courage.

    La procédure a vraiment franchi la barre des une heure lorsque François tombe sur une pièce d’un puzzle sentimental qui n’était pas ce qu’il semblait à l’époque. Mouret rend hommage à Woody Allen à plusieurs moments, le plus ouvertement le projet documentaire dans Crimes and Misdemeanors , mais c’est cette tournure inattendue qui rend le Je-vous-dis-mon-histoire-si-vous-dites-moi-le-vôtre stratagème original.

    Des extraits de musique classique astucieusement choisis accompagnent des sentiments refoulés et ouvertement exprimés. Le titre français du film: Things We Say, Things We Do (Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait) est infiniment plus évocateur que les banales Love Affair (s) .