La Croisade | VF | HD :

Regarder La Croisade streaming vf

Lien de telechargement :

Telecharger Updownload HD 720p (VF)

La Croisade

La Croisade
Réalisateur(s) : Louis Garrel
Acteur(s) : Joseph Engel, Laetitia Casta, Louis Garrel
Catégorie(s) : Non classé
Version : HD - VF

La Croisade synopsis :

Abel et Marianne découvrent que leur fils de 13 ans a vendu les objets de valeur de la famille pour financer un projet écologique secret en Afrique qui, selon lui, sauvera la planète.

1 commentaire pour le film “La Croisade” :

  1. Une petite révolution ébranle les fondements d’une famille bourgeoise parisienne. Le petit Joseph (Joseph Engel) a vidé les armoires et les boîtes à bijoux de ses parents (Laetitia Casta et Louis Garrel) pendant quatre mois afin de vendre leurs biens, sans que ceux-ci aient remarqué son absence pendant tout ce temps -mini point pour Mari Kondo-. Face à l’étonnement des parents, un Joseph flegmatique explique la raison : des milliers d’enfants organisés en cellules mondiales, et poussés par l’urgence d’agir avant qu’ils ne deviennent des adultes qui pontifient beaucoup et font peu, organisent un gigantesque projet contre le changement climatique. Ils prévoient rien de moins que la création d’un réseau de rivières et de lacs en plein désert du Sahara. Les arguments pragmatiques et idéalistes de Joseph laissent les parents sans voix. Garrel réalise ces scènes dans un style pédestre, avec une caméra à l’épaule qui, lors des moments forts du dialogue, fonctionne avec des balayages brutaux qui scrutent les réactions des personnages. Ceci, couplé au naturel avec lequel la situation se déroule, est paradoxalement la voie la plus directe vers l’absurdité. Il est aidé, bien sûr, par le solide scénario de Jean-Claude Carrière – le dernier qu’il a achevé avant sa mort. Ainsi, pour poser les bases d’une comédie comme La croisade, il suffit de modifier légèrement la normalité avec la lucidité indéniable d’un garçon de treize ans.

    Il faut reconnaître à Garrel sa capacité à se débrouiller dans des registres simples sans être simple, mais aussi la versatilité des tons qu’il déploie. Il n’est pas facile de faire fonctionner aussi gracieusement un mélange de comédie légère et de pasquin écologiste, y compris une citation de Greta Thunberg. Comme si cela ne suffisait pas, il ajoute d’autres composants au mélange. Il y a aussi l’imagerie vaguement apocalyptique qui assaille le film un peu plus tard, lorsque le réalisateur profite d’un rebondissement de l’intrigue pour introduire des images filmées au téléphone portable de l’enfermement du COVID-19 dans les rues désertes de Paris. Et nous avons également une version légère, presque burlesque, des triangles amoureux caractéristiques de Garrel senior, transférés ici aux personnages des enfants. Le tout, de surcroît, concentré en un peu plus d’une heure et avec un mémorable plan final de “mirage” – ou d’insert numérique, peu importe – dans le désert qui ajoute le cinéma d’aventure au cocktail. De son assurance acquise dans la comédie légère, Garrel démontre avec La croisade quelque chose que l’on devrait demander plus souvent aux cinéastes : leur capacité à s’amuser (et à nous amuser) en inventant sans cesse des débouchés pour le jeu.