Divorce Club | VF | HD :

Regarder Divorce Club streaming vf

Lien de telechargement :

Telecharger Updownload HD 720p (VF)

Divorce Club

Divorce Club
Réalisateur(s) : Michaël Youn
Acteur(s) : Arnaud Ducret, Caroline Anglade, François-Xavier Demaison
Catégorie(s) : Comedie
Version : HD - VF

Divorce Club synopsis :

Une comédie sur un groupe de personnes qui forment le groupe “Divorce Club”

1 commentaire pour le film “Divorce Club” :

  1. Un mélange de comédies telles qu’Isabelle Huppert avec «Mama Weed» et «Divorce Club» de Michaël Youn et des titres dirigés par des réalisateurs comme «Under the Stars of Paris» de Claus Drexel figuraient parmi les premières sur le marché les plus en vogue de UniFrance Rendez-vous. Vous avec le cinéma français. La vitrine de cinq jours a débuté le 17 janvier avec la première mondiale de «Comment être une bonne épouse» de Martin Provost avec Juliette Binoche, et s’est terminée lundi.

    «Divorce Club» met en vedette Arnaud Ducret et François-Xavier Demaison en tant que couple de 40 divorcés qui ont créé un club d’adhésion dédié. Représenté sur les marchés internationaux par SND, le film vient de remporter le premier prix au Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez.

    «Mama Weed» de Jean-Paul Salomé (photo) met en vedette l’actrice nominée aux Oscars Huppert en tant que traductrice français-arabe travaillant pour l’équipe anti-drogue à Paris. Le Pacte a maintenant vendu le film dans les principaux territoires. «Mama Weed» a également été présenté au festival de l’Alpe d’Huez.

    Dans un genre très différent, «Sous les étoiles de Paris» a également été un moment fort parmi les acheteurs européens des Rendez-Vous, selon Gilles Renouard, co-directeur général d’UniFrance. Le film a été vendu par Memento Films International aux principaux territoires européens. Il met en vedette Catherine Frot comme une femme sans-abri qui se lie de façon inattendue avec un garçon burkinabé et part avec lui à travers Paris pour aider à retrouver sa mère.

    Renouard a déclaré que les distributeurs étaient de plus en plus intéressés à acheter des films français achevés lorsqu’ils peuvent avoir une idée de ses perspectives commerciales plutôt que de se lancer à un stade plus précoce. Pendant ce temps, Sabine Chemaly, vice-présidente exécutive de la distribution internationale chez TF1 Studio, a déclaré que les distributeurs étaient de plus en plus attirés par les films à fort potentiel de remake, et étaient même parfois plus intéressés à acquérir des droits de remake que le film français original. TF1 Studio a organisé la première sur le marché de «The Lion» avec Dany Boon, que Chemaly a déjà pré-vendu largement.

    Les autres débouchés du marché qui ont attiré le plus d’acheteurs étaient la comédie familiale pleine de fantaisie de Michel Hazanavicius “Le Prince perdu” avec Omar Sy (vendu par Studiocanal); Le drame historique de Gabriel Le Bomin «De Gaulle» avec Lambert Wilson (vendu par SND); «Mon âne, mon amant et moi» de Caroline Vignal (vendu par Playtime); et «Les Parfums» de Grégory Magne avec Emmanuelle Devos (vendu par Pyramide International).

    Parmi les films et projets projetés (mais non projetés) par des sociétés de vente françaises, les temps forts comprenaient «Haut Couture», le film contemporain de Sylvie Ohayon dans le secteur de la mode française, interprété par Nathalie Baye, et la future actrice Lyna Khoudri («Papicha»). «Haute Couture» a reçu le soutien de Dior, la célèbre société française de produits de luxe, qui a permis à la production (Les Films du 24) d’utiliser des costumes Dior et de visiter des ateliers. Orange Studio a déjà vendu les films sur plusieurs territoires majeurs, dont le Japon.

    Les autres films qui ont suscité le plus d’intérêt auprès des acheteurs étaient les films qui devraient être présentés en première mondiale dans les grands festivals plus tard cette année, notamment «Annette» de Leos Carax avec Adam Driver et Marion Cotillard, «Benedetta» de Paul Verhoeven et «On a Half Clear Morning» de Bruno Dumont. »Avec Lea Seydoux.

    Lors des Rendez-Vous UniFrance, l’org a également dévoilé deux études pour quantifier la présence de films français sur les services SVOD, ainsi que dans les principaux festivals du monde entier. Selon les données recueillies, les films français se classaient au quatrième rang des services de streaming, après les films américains, indiens et britanniques, en 2019.

    “Dans un paysage encore fortement impacté par le poids de Netflix et d’Amazon Prime, les films français représentent 2,4% de l’offre de films sur l’ensemble des services de streaming”, a déclaré la directrice générale d’UniFrance, Daniela Elstner. Elle a déclaré que les films français étaient particulièrement bien représentés dans les services en Belgique, en Russie et en Corée.

    Parmi les 10 plus grands festivals du monde, les films français représentent environ 19% des films sélectionnés. «À Venise, Saint-Sébastien, Locarno et Cannes, les films français occupent la première place et à Busan, les films français se classent derrière les films coréens. Souvent, nous constituons le plus gros contingent, devant la nationalité du pays qui accueille le festival », a déclaré Elstner lors de son discours lors du début des Rendez-vous UniFrance au ministère français de la Culture.