Des hommes | VF | HD :

Regarder Des hommes streaming vf

Lien de telechargement :

Telecharger Updownload HD 720p (VF)

Des hommes

Des hommes
Réalisateur(s) : Lucas Belvaux
Acteur(s) : Catherine Frot, Gérard Depardieu, Jean-Pierre Darroussin
Catégorie(s) : Drame, Historique
Version : HD - VF

Des hommes synopsis :

Dans un village où tout le monde se connaît, quatre anciens combattants de la guerre d’Algérie sont hantés par leur passé.

Titre américain : Home Front

2 Commentaires pour le film “Des hommes” :

  1. Si l’Europe a pu prospérer financièrement grâce à ses colonies, les décennies de mauvaise gestion et d’abus ont laissé des cicatrices durables. Le processus d’indépendance a été une évolution naturelle pour certains, mais dans d’autres cas, il a été incroyablement houleux. C’est le cas de l’Algérie, où la domination française a commencé en 1830 et a culminé avec la guerre d’indépendance algérienne qui s’est terminée en 1962. Les répercussions de ce conflit se font encore sentir dans la République. Comme c’est le cas dans le nouveau film de Lucas Belvaux, Home Front.

    En 1960, Bernard (Yoann Zimmer) et Rabat (Edouard Sulpice), deux cousins de vingt ans, sont appelés sous les drapeaux avec d’autres habitants de leur petite ville. Ce qu’ils vivent et voient en Afrique du Nord change leur vie. Quarante ans plus tard, l’arrivée de Bernard (Gérard Depardieu), aigri et pugnace, à la fête d’anniversaire de sa sœur (Catherine Frot) fait monter la tension. Un conflit dont Rabat (Jean-Pierre Darroussin) craint les débordements.

    Adapté du roman primé de Laurent Mauvignier (Des hommes), Home Front est un drame puissant qui aborde les répercussions durables de la guerre d’Algérie sur la société française. Si le format peine parfois à transmettre la narration, jonglant avec deux lignes temporelles et plusieurs raconteurs, une distribution impressionnante garantit que le drame fait mouche. En effet, Home Front est une histoire bien conçue qui aborde un sujet non traité d’une manière ronde et engageante.

  2. C’est un événement heureux pour Solange (Catherine Frot) : elle a 60 ans ! Elle veut le fêter en grand, tout le village est invité. Du moins, presque. Mais lorsque son frère Bernard (Gérard Depardieu) fait également son apparition, l’ambiance est soudainement tendue et la situation ne tarde pas à dégénérer. Comme cela dégénère souvent lorsque l’homme solitaire et enclin à l’alcool rencontre d’autres personnes. Souvent, cela n’a pas grand-chose à voir avec les personnes présentes sur les lieux. Ce sont plutôt les souvenirs de la façon dont lui, Rabut (Jean-Pierre Darroussin) et d’autres jeunes hommes ont été envoyés en Algérie il y a 40 ans qui continuent de remonter violemment à la surface …

    Performance impressionnante d’un vétéran

    Même si l’époque où Gérard Depardieu attirait les foules est révolue et que ses nouvelles performances ne suscitent plus guère d’attention, il reste un poids lourd du cinéma, quelle que soit sa corpulence. La façon dont il se fraye un chemin à travers la foule de la fête au début de Home Front, alors que tout le monde s’éloigne inévitablement un peu de lui, il ne faut pas de mots pour que la tension devienne inévitablement de plus en plus forte. Plus tard, il devient enfin un événement, lorsqu’il crache rage et mépris comme un volcan bouillonnant, dans lequel tout menace d’être détruit.

    Malheureusement, ces moments sont relativement courts, tout comme lui et les deux autres grands acteurs que sont Catherine Frot et Jean-Pierre Daroussin ne sont à proprement parler que des seconds rôles. Ils forment le cadre de l’histoire, servent de point de départ, mais aussi en partie de narrateur ou d’oreille ouverte. L’action proprement dite se déroule cependant sans eux, lorsque nous remontons le temps dans des flashbacks très détaillés, plus précisément en 1960 et donc en pleine guerre d’Algérie. On y suit Yoann Zimmer dans le rôle du jeune Bernard, Edouard Sulpice, qui joue le jeune Rabut, et Félix Kysyl dans le rôle de Février.

    Questions sur les causes

    Cela va de pair avec un facteur de mystère mineur, après tout, il y a beaucoup d’allusions à un mystère au début. Quelque chose qui a dû se produire et qui explique pourquoi Bernard est qui il est. Pour cela, il faut toutefois faire preuve de beaucoup de patience, car Home Front ne donne pas la réponse avant la toute fin. Cependant, il serait erroné de réduire l’histoire à l’événement lui-même. Il ne manque pas son effet, mais en fin de compte, il n’est rien de plus qu’un moyen d’arriver à ses fins. Laurent Mauvignier, dont le roman est basé sur le film, s’est plutôt attaché à montrer comment les expériences peuvent nous hanter tout au long de notre vie et nous façonner. Comment le passé n’est jamais vraiment passé.

    En partie du moins, le drame historique profite de l’occasion pour mettre en lumière la guerre d’Algérie, l’un des chapitres les plus peu glorieux de l’histoire récente de la France. Cependant, le réalisateur et scénariste Lucas Belvaux (C’est notre pays !), qui a adapté le roman, n’approfondit pas vraiment le sujet. Au lieu de cela, il associe diverses expériences personnelles des jeunes hommes, qui s’enchaînent chronologiquement, mais ne montrent pas nécessairement une évolution. Là, la situation générale est davantage au premier plan.

    Le drame, qui aurait été présenté en avant-première lors du Festival de Cannes 2020, ne parvient pas tout à fait à se rapprocher des personnages. Il reste trop épisodique pour cela, et les voix off constantes créent également une distance inutile lorsqu’elles donnent le sentiment que nous ne sommes pas réellement là. Mais il y a suffisamment de scènes bien faites, ainsi que de beaux plans des lieux respectifs, qui servent de contraste aux expériences amères. Et quand, à la fin, l’arc se tourne vers le présent et que toute la tragédie se déroule, il est presque impossible de ne pas être ému et affecté par elle.

    Dans “Home Front”, un vilain incident se produit lors d’une fête d’anniversaire, qui conduit à la réévaluation des expériences traumatisantes vécues pendant la guerre d’Algérie. Dans l’ensemble, cela reste un peu trop à distance, et le mélange du passé et du présent n’est pas non plus entièrement réussi. Cependant, ce drame sur les souvenirs refoulés comporte quelques scènes fortes et une performance impressionnante de Gérard Depardieu.