Amants | VF | HD :

Lien de telechargement :

Telecharger Updownload HD 720p (VF)

Amants

Amants
Réalisateur(s) : Nicole Garcia
Acteur(s) : Benoît Magimel, Pierre Niney, Stacy Martin
Catégorie(s) : Drame, Thriller, Top
Version : HD - VF

Amants synopsis :

L’histoire se déroule à Paris et suit Lisa qui, alors qu’elle est en vacances avec son mari, ravive une liaison passionnée avec son ex-petit ami…

Titre original : Lovers

2 Commentaires pour le film “Amants” :

  1. Lisa (Stacy Martin) et Simon (Pierre Niney) sont très amoureux depuis leur adolescence. Le beau jeune couple vit ensemble à Paris. Alors que Lisa travaille dans le secteur de la restauration, Simon gagne son pain avec des méthodes moins sérieuses. Il est dealer de drogue et procède de manière habile et extrêmement prudente. Il rend visite à ses clients directement dans leurs bureaux, sur un court de tennis ou dans un café. Lorsqu’il livre à nouveau un bon ami après une longue période, celui-ci invite Simon et Lisa à dîner. Le soir en question, ils consomment joyeusement des drogues dès le début, jusqu’à ce que l’ami de Simon soit soudain pris de convulsions et perde connaissance. Simon tente désespérément de le réanimer, mais en vain. Son ami meurt sur place et Simon prend immédiatement la fuite.

    Lisa n’a plus de nouvelles de son amour de jeunesse pendant trois ans. Entre-temps, elle est mariée à Leo (Benoît Magimel), un homme d’affaires nettement plus âgé et riche en argent. Alors qu’ils passent leurs vacances sur une île déserte de l’océan Indien et que Lisa s’apprête à s’offrir un massage à l’hôtel, elle aperçoit un visage familier dans l’entrée : Simon.

    Amants de Nicole Garcia a la prétention d’être un thriller palpitant. Bien qu’elle utilise habilement certains procédés stylistiques et caractéristiques typiques, l’œuvre manque clairement de suspense. Ni les dialogues ni la narration ne contiennent le piment nécessaire. Un peu de sexe, de drogue et d’armes ne suffisent pas, loin de là. Certains éléments sont trop clichés, d’autres beaucoup trop tirés par les cheveux. Et le personnage de Stacy Martin est présenté de manière si naïve et maladroite que cela en devient presque douloureux.

  2. Passion et mensonges dans un polar faible et prétentieux qui privilégie toujours la technique d’acteur, mais où Stacy Martin, Pierre Niney et Benoît Magimel apparaissent très mal à l’aise.

    La passion et le mensonge traversent souvent les films de Nicole Garcia. Ses films sont faits de gestes brusques et les protagonistes tombent souvent dans des abîmes dont ils ne peuvent plus se relever. On retrouve toujours le même schéma dans sa filmographie et elle se penche souvent sur des personnages et des situations du cinéma polaire, mais ne parvient presque jamais à entrer dans l’âme du genre plutôt que dans sa structure. Ce n’est que dans son premier film en tant que réalisatrice, A Weekend at Two, qu’elle a réussi à saisir le désespoir d’une actrice divorcée qui décide d’emmener ses enfants avec elle sans en informer son ex-mari. Des gestes soudains et extrêmes, a-t-on dit. Ce sont eux qui marquent l’histoire de Simon et Lisa. Ils s’aiment et souhaitent construire un avenir ensemble. Il gagne de l’argent en tant que dealer et elle fréquente une école hôtelière. Une nuit, une tragédie se produit et Simon est obligé de s’enfuir. Quelques années passent. Lisa est mariée à un riche homme d’affaires. En vacances dans un luxueux hôtel de l’océan Indien, son destin croise à nouveau la route de Simon.

    Quand il n’y a pas de tension ni de peur d’être découvert dans un trio torride, il y a beaucoup de choses qui ne vont pas. Amants ressemble à un Tavernier des années 90 (comme Law 627 ou The Bait) avec lequel Garcia, en tant qu’actrice, a joué Let the Party Begin… avec des mouvements autour des personnages pour capturer la frénésie de l’action qui contraste avec le calme, presque la froideur de Stacy Martin qui pourrait ressembler à une version masculine du faux médecin joué par Daniel Auteil dans The Adversary. Et elle est à mi-chemin entre son ancien amour joué par Pierre Niney et son mari porté à l’écran par Benoît Magimel qui semble tenir son caractère désagréable de certains personnages de Gérard Depardieu. L’érotisme est maniéré, l’intrigue policière peu inspirée et la dispersion temporelle (entre Paris, l’océan Indien et Genève) n’est qu’un stratagème narratif pour montrer les multiples intersections d’un amour qui ne s’arrête jamais.

    Garcia bloque le film parce qu’elle privilégie la technique d’interprétation de ses protagonistes. Cependant, Martin reste souvent bloqué. Il y a un décalage entre son regard et sa réaction, comme dans la scène de la réception organisée où elle voit Simon cuisiner du poisson par la fenêtre. Mais Magimel et Niney semblent également désaccordés, incapables de montrer les réactions de leurs personnages, déjà trop élaborées au stade de l’écriture. Mais surtout, Garcia gâche une séquence entière, celle du trajet nocturne en voiture entre le mari de Lisa et Simon, dans laquelle elle sème des indices, fait des allusions à des solutions meurtrières, mais apparaît finalement complètement vide et surchargée. En fait, c’est aussi ce qui se passe tout au long du film où les personnages tournent en rond, à la recherche des motivations de leurs actions. Plus que nerveux, c’est juste une mise en scène névrotique. Ni avec vous, ni sans vous, comme dans La Dame d’à côté de Truffaut. Ici, on dit simplement « quand on sera vieux, on finira ensemble ». Quelle est la différence ?